Mais encore…

Source PQR : La Provence
Date : 16 / 02 /2013
Rubrique : Avignon-Grand Avignon
AVIGNON L’avenir du Bourg-Neuf en pointillés.
Propriétaires légitimes et locataires historiques se disputent le lieu. La cour d’appel rend son jugement dans un mois.

Titre : Théâtre : ils désespèrent de voir le Bourg-Neuf devenir l’Artephile

Propriétaires et locataires historiques se disputent le lieu
Le temps se fait long pour les propriétaires du Bourg-Neuf. Alexandre Mange et sa femme désespèrent de mener à bien le projet qu’ils ont imaginé pour ce théâtre. Son nouveau nom ? Ce sera Artephile. Sa vocation ? Ce sera une maison des arts, un lieu de création pour artistes de tout poil. Oui mais voilà, le couple en est réduit à parler au futur depuis qu’ils ont racheté le Bourg-Neuf en 2010. L’équipe qui loue et exploite le théâtre depuis trente ans refuse toujours de céder sa place alors que le bail a pris fin en mai 2012.
« Ils sont en train de nous voler ce lieu ! » accusait dans nos colonnes il y a quelques mois Dominique Fataccioli, directeur historique du Bourg-Neuf. Puis celui-ci a fait savoir qu’il était prêt à laisser sa place… si on lui donnait « au moins le temps de deux festivals pour se retourner », soit 18 mois.
« Chantage »
Une proposition qui, selon Alexandre et Anne Mange, s’apparente plus à « un chantage » qu’à un accord de paix. « Nous nous réjouissons que l’association Théâtre du Bourg-Neuf soit enfin encline à dialoguer, posent les propriétaires des lieux. Mais elle est mise au fait de son départ depuis mai 2011 et a déjà eu le temps de se préparer. Elle a vécu deux festivals Off depuis, dont le dernier d’autorité sans droit ni titre en juillet 2012, mettant en danger par là même les compagnies qu’elle recevait, et percevant au titre de la location des créneaux horaires la somme de 114 650€ hors taxe. Pour notre part, cette occupation illicite des lieux a empêché notre direction artistique d’organiser un accueil serein et propice pour des artistes. »
L’affaire a été portée devant la justice, qui a donné droit à l’expulsion de l’équipe de M. Fataccioli. Mais celui-ci a fait appel, demandant une requalification du bail en bail commercial, ce qui empêcherait son expulsion pendant plusieurs années. « Sauf que l’association Théâtre du Bourg-Neuf ne répond d’aucune sorte aux exigences d’un établissement d’enseignement. Comme l’a dit le juge en première instance, il s’agit d’une activité de loisir et d’animation et non d’enseignement », détaillent les nouveaux propriétaires.
Si l’arrêt de la cour d’appel (attendu le 14 mars) confirme ce jugement, le Bourg-Neuf devrait bientôt être rebaptisé l’Artephile…
R.F.
Concert de soutien :
L’association Bourg-Neuf continue de dénoncer une « OPA » sur « son » théâtre. « La perspective d’une fermeture est une réalité injuste et incompréhensible que l’équipe du théâtre est bien décidée à combattre », peut-on lire sur leur site internet.
Le Bourg-Neuf organise ce soir une nouvelle soirée de soutien à sa cause. Un concert du chanteur Raphaël Larie (chanson française) est programmé sur la scène du Bourg-Neuf à partir de 20 h 30 (tarifs 10 et 12€, renseignement au 06 95 63 89 64).
Légende photo :
Alexandre et Anne Mange sont pressés de mettre en place leur projet, mais l’équipe en place ne l’entend pas de cette oreille. I.R.

La Provence 16 février 2013 Théâtre  ils désespèrent de voir le Bourg-Neuf devenir l'Artephile

Source PQR : La Provence
Date : 10 / 01 /2013
Rubrique : Théâtre

Titre : Décision le 14 mars pour le Bourg-Neuf

Le psychodrame qui se joue autour du théâtre du Bourg-Neuf devrait connaitre son épilogue le 14 mars, date du jugement dans l’affaire qui oppose les propriétaires des lieux, Alexandre et Anne Mange, au locataire de fait, Dominique Fataccioli (photo). Le couple a racheté le théâtre en 2010 avec un nouveau projet n’incluant pas l’équipe en place depuis 30 ans. Mais les locataires historiques ont refusé de quitter les lieux à la fin du bail de location, en mai 2012. Expulsion ou régularisation de la situation du locataire : la Justice doit trancher. En attendant, l’avocat de M. Fataccioli a fait une proposition à celui des nouveaux propriétaires du théâtre : laisser au moins 18 mois à l’équipe en place pour se retourner. « Les seuls qui ont un intérêt dans cette proposition, c’est eux » grince Alexandre Mange, sans préciser s’il acceptera ou non le deal. Il précise par ailleurs que les occupants du théâtre ne s’acquittent plus di loyer depuis octobre. « Mais malgré tout, le projet avance, poursuit-il. Nous avons d’ailleurs déposé le nouveau nom du théâtre ».
R.F.

La Provence 10 janvier 2013 Décision le 14 mars pour le Bourg-Neuf

Publicités

Une réflexion sur “Mais encore…

  1. Salut Dominique, bien triste de te voir toi et ton équipe à la rue, à la pêche aux signatures ! Après 30 ans de boulot et de passion, (et tout ça parti d’un garage !)… si c’était quantifiable – et ça ne l’est pas – ce serait tellement hors de prix que de toutes façons ça disqualifie les « repreneurs » ! Bon courage à vous, tout n’est pas perdu, j’espère ! Comme beaucoup, je garde de sacrés souvenirs des moments glanés au gré de nos aventures communes… Longue vie et bises à tous. Patrick Mons

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s