Les politiques nous répondent

Tous les candidats principaux aux municipales ont signé la pétition « Donnons un avenir au Théâtre du Bourg-neuf ».
Et récemment nous avons reçu des lettres très explicites de soutien pour trouver une solution municipale à notre situation.

M. Castelli prouve son engagement en matière de culture (lire la lettre sur ce blog) M. Chaussegros a mesuré l’importance du maintien indispensable de notre activité (lire la lettre sur ce blog), Mme Roig confirme son soutien indéfectible depuis le début de nos difficultés jusqu’à la fin de son mandat (lire la lettre sur ce blog).

Nous avons communiqué ces avancées à Mme Cécile Helle et nous attendons sa réponse les jours prochains. Nous ne manquerons pas de vous le dire, car nous savons qu’elle a à coeur, comme les Avignonnais, l’avenir du Bourg Neuf.

Merci André, merci Bernard, merci Marie-Josée, le Bourg-Neuf reconnaissant.

M. Dominique Fataccioli Directeur et l’équipe du Théâtre du Bourg-Neuf Avignon, toujours en activité en attendant la très prochaine décision de justice.

lettre M. Castelli

lettre M. Chaussegros

lettre Mme Roig

Monsieur Le Président

Lettre ouverte à François Hollande

Avignon, le 28 janvier 2014

Monsieur Le Président de la République, Monsieur François Hollande,

Nous nous sommes croisés au village du Off lors de votre visite en juillet 2012. Lors de votre venue, vous aviez évoqué votre intérêt pour le spectacle vivant, l’art et la culture populaire. Vous avez parlé de théâtre et de Jean Vilar. Aujourd’hui, les héritiers de celui qui a créé le festival ont besoin de vous.

Le Théâtre du Bourg-Neuf est un lieu d’animation artistique depuis 32 ans. Or, aujourd’hui, son activité est menacée d’expulsion alors qu’elle est reconnue par ses pairs.

En effet, suite à des raisons spéculatives, le Théâtre du Bourg-Neuf risque de disparaître. Un huissier est passé pour nous demander de partir dans 30 jours.

Victime de son succès, l’activité du Théâtre du Bourg-Neuf est convoitée par des financiers qui veulent en faire leur propre activité théâtrale alors que cet outil de travail est en plein essor à l’heure actuelle.

Il en résulterait une mise au chômage de mes employés, la perte de logements de fonction et la liquidation de cette belle aventure de 32 ans, ce qui est un comble pour une entreprise saine par ces temps de crise.

Vous pouvez visiter le blog (https://bourgneufendanger.wordpress.com) qui retrace l’historique de l’affaire, et où vous trouverez un article de janvier 2014 paru dans Les 50 personnalités du Grand Avignon, présentant le Théâtre du Bourg-Neuf comme lieu incontournable, des lettres de soutien du Festival d’Avignon avec Monsieur Olivier Py, d’AF&C – Le Off avec Monsieur Greg Germain et de la Maison Jean Vilar avec Monsieur Jacques Tephany.

Nous alertons toutes les personnalités influentes, institutionnelles et privées qui seraient susceptibles d’avoir une aide ou une solution. Nous avons besoin d’être entendus, et nous savons que ni vous, ni la ministre de la culture, Madame Aurélie Filippetti, ne pouvez ignorer cette situation, notre désespoir, celui des compagnies qui travaillent à nos côtés depuis plus de 30 ans, et la tristesse de notre public.

Nous nous tenons à votre disposition pour de plus amples renseignements.

Veuillez agréer, Monsieur Le Président de la République, mes salutations distinguées.

Dominique Fataccioli

Directeur du Théâtre du Bourg-Neuf

fataccioli@bourg-neuf.com

06 60 07 35 74

Quel avenir pour le théâtre du Bourg Neuf ?

Photo Article Virginie

Des mois que Dominique Fataccioli et ses équipes se battent pour sauver le Bourg Neuf, théâtre historique d’Avignon. Des mois que les messages de soutien affluent, parmi lesquels celui d’Olivier Py, du Festival Off, de la Maison Jean Vilar, d’Utopia, du Théâtre du Balcon, des auteurs renommés, des artistes, des metteurs en scène, des techniciens, ainsi que des milliers d’anonymes, fidèles du théâtre du Bourg Neuf.

Pourtant, cela n’aura pas suffit. Le tribunal a décidé que celui qui gère le Théâtre du Bourg Neuf depuis plus de 30 ans va devoir quitter les lieux très vite. De nouveaux acquéreurs ont pris possession de l’immeuble et vont bénéficier du travail de toute l’équipe.

Un lieu historique à Avignon

Il y a plus de 30 ans, Dominique Fataccioli a créé le Théâtre du Bourg Neuf. Parti de rien, il a tout construit, entouré d’une équipe composée de personnes qui, comme lui, étaient portées par la passion de la scène, du théâtre et du partage avec le public.

Ce public a toujours été là. Il est présent depuis plus de 30 ans, à chaque festival, à chaque pièce donnée pendant l’année car le Bourg Neuf n’est pas un théâtre qui n’ouvre qu’en Juillet. Le théâtre du Bourg Neuf est un lieu permanent qui fait vivre la culture à Avignon toute l’année, il fait partie de ces lieux qui font bouger Avignon au quotidien.

Dominique Fataccioli est un acteur de la culture, un passionné qui n’a jamais pensé en terme de profits. Un homme qui pense aux compagnies qu’il accueille, qui sélectionne les pièces, qui est attentif à son public. Un homme qui certainement, n’a pas assez pensé à capitaliser. Son capital à lui, c’est la culture. Et Avignon ne peut le laisser tomber.

Et maintenant ?

Maintenant c’est l’expulsion. Cela fait quelques temps que Dominique Fataccioli fait des démarches pour trouver un autre lieu.

Car le Bourg Neuf veut et peut continuer son aventure ailleurs. Une aventure théâtrale et artistique, et ce ne sont pas les projets qui manquent.

L’équipe du théâtre dialogue avec d’éventuels partenaires mais surtout avec les politiques, et Dominique Fataccioli les a tous rencontrés. Les candidats à la mairie d’Avignon connaissent la situation. Mais là, il va falloir se réveiller et sauver ce qu’il reste à sauver, préserver plus de 30 ans de culture à Avignon.

Si le théâtre du Bourg Neuf est en train de vivre ses derniers jours tel que nous le connaissons, il nous faut garder espoir et nous unir pour réaliser cette phrase de Jean Vilar : « Le théâtre ne prend toute sa signification que lorsqu’il parvient à assembler à unir ».

Virginie Spies.

Le début d’une légende

Le théâtre du Bourg-Neuf va entrer dans la légende. Bientôt, ce que vous y avez vécu ne sera plus qu’un souvenir. 
En effet les pouvoirs publics ont décidé de mettre un terme à une aventure de 32 ans de théâtre. Dans un mois, le théâtre du Bourg-Neuf aura cessé toute activité, aura plié ses costumes, aura démonté ses décors, aura éteint ses lumières, aura fermé les portes, aura dit adieu à tous ceux et celles qui l’ont aimé, fréquenté.
Si les leaders politiques en campagne maintenant sont sensibilisés par le sort du Bourg-Neuf peut-être auront-ils l’idée d’en faire l’objet de leur projet culturel en proposant une solution alternative à cette équipe en pleine apogée qui ne demande qu’à travailler et poursuivre leur activité permanente où que ce soit à Avignon.
Merci à ceux qui nous soutiennent, merci Olivier Py de votre lettre de soutien, merci AF&C pour votre soutien, merci aux scènes conventionnées, merci à Utopia Manutention, merci au public, merci aux comédiens et artistes, merci aux 20000 spectateurs de cette année. 

La vérité sur le Bourg-Neuf

tumblr_mj3d27sJKP1qjnqapo1_500

Rappel des faits, le théâtre du Bourg Neuf coulait des jours « tranquilles » (qualificatif impropre à l’activité culturelle !) depuis 30 ans en locataires qu’ils étaient, puis de nouveaux acquéreurs ont pris possession de l’immeuble et se retrouvent, du coup, propriétaire du théâtre et veulent en faire, ça coule de source… leur théâtre. Jusqu’ici, vous nous direz, pourquoi pas ? N’empêche qu’en un coup de stylo à encre, la dure loi du marché fait que Dominique Fataccioli et son équipe se retrouvent à la rue avec leurs trente années de labeur rayées de la carte des théâtres avignonnais.

En savoir plus : bourg-neuf.com

La Gazette Utopia Cinemas – N°331 du 30 janvier au 5 mars 2013

A Avignon, le directeur du Bourg-Neuf est mis à poil

Photo Dominique

L’image est osée. C’est celle d’un homme qui pose nu au milieu de plusieurs dizaines de cartons d’archives. Ces cartons symbolisent l’histoire d’un théâtre d’Avignon. C’est le théâtre du Bourg-Neuf, créé il y a 30 ans par cet homme, Dominique Fataccioli, qui a impulsé des centaines de créations artistiques dans la ville dont le nom est associé à Jean Vilar et au théâtre.

L’image est parlante. Elle représente une situation. Celle d’un théâtre menacé d’expulsion par son propriétaire qui entend récupérer l’activité. La justice a donné raison à ce propriétaire, le théâtre a fait appel, il veut continuer à vivre, à recevoir son public. Nous en sommes là aujourd’hui.

Ce n’est pas qu’une image, c’est un appel. Un appel à une forme de raison qui nous dit qu’on ne devrait pouvoir prendre l’activité d’une équipe qui a tout construit à ses frais depuis 30 ans : 2 salles de théâtre climatisées, pour un lieu artistique qui tourne été comme hiver, qui fait vivre la culture à l’année à Avignon, et qui, pendant le festival, ose une programmation à la fois exigeante et grand public.

L’image est signifiante. Elle nous dit qu’il est injuste, inacceptable de se faire expulser d’un lieu que l’on a totalement inventé. Elle nous explique que l’activité théâtrale telle qu’elle est pensée par le Bourg-Neuf n’est pas une activité lucrative. Elle permet de faire vivre la création, jamais de s’enrichir financièrement. Aujourd’hui, le théâtre du Bourg-Neuf est comme son fondateur : à poil.

L’image est un message. Un message de Dominique Fataccioli, artiste, réalisateur, metteur en scène, et fondateur du Bourg-Neuf, mais c’est aussi le message de ses 6 employés à l’année (13 pendant le festival), et certainement de toutes les compagnies qui passent par ce théâtre (20 000 entrées cette saison).

L’image est un acte. Qui nous invite à nous mobiliser. En signant cette pétition (clic, clic, clic), pour dire qu’on n’efface pas 30 ans de création comme ça. Que le théâtre du Bourg-Neuf, comme d’autres « petits » théâtres d’Avignon représente la culture dans ce qu’elle a de fragile et de beau : c’est un monde de possibles. Il ne faudrait pas qu’il s’efface.

Virginie Spies.

Semioblog – 8 octobre 2012